siteBaslik Logo
HÔTEL
CHAMBRES
SERVICES
GALERIE
LA GARE
WAGON
MARIAGE
ÉVÉNEMENTS
LOISIRS
LIEU
CONTACT
GOOGLE MAPS
DISTANCES
MUDANYA
TRILYE
BURSA

Prusa était le premier nom de la ville fondé par les Bithynie et le peuple de Pruse au 3e siècle AV J.C. Les premières découvertes d’implantation date de 2700-2500 AV J.C. Les Thraciens, Thynis et les Bithyniens qui s’échappaient des attaques des Ibkits se sont installés dans cette région en 1200 AV J.C.

Par rapport aux sources écrites le nom de cette région est considéré comme Bithynie. Conquis en 1326 par Orhan Bey cette ville était avant la capitale de l’empire Ottoman.

A Bursa, il n’y a pas de structure appartenant au période de l’empire Romain et Byzantin. Les remparts de la ville ont premièrement était construit par les Bithyniens et a été utilisé pendant les périodes de l’empire Romain, Byzantin et Ottoman.

Comparé aux autres villes de l’empire Ottoman, Bursa s’est développé beaucoup plus vite, surtout dans les domaines d’architecture. Bursa était le centre des sciences avec ses écoles islamiques (madrasa) populaires. Bursa était une ville commerciale.  HüdavendigarKülliyesi construit par le 1er Murad, YıldırımKülliyesi construit par le 1erBeyazıd et YeşilKülliyesi construit par le 1er Mehmed (Çelebi) et terminé pendant la période du 2e Murad sont des monuments qui ont eu un grand effet sur le développement de Bursa et qui sont toujours debout aujourd’hui.

Les travaux de planification ont commencé pendant la période de la République. A partir des années 1960 l’importance de l’industrie a augmenté, la population et le développement de la ville on accéléré et changé très rapidement. Sa position géographique, son potentielle agricole, commercial et industriel causent cette ville à être attractive tout le temps.

A cause de la beauté de cette ville, vers les années 1960 Bursa a subit une forte urbanisation qui a causé un risque pour les monuments historiques, naturels et culturels.

 

Les Monuments Historiques

Avec son potentielle touristique, Bursa est la deuxième grande ville après Istanbul comme centre touristique. Grace à la richesse de ses monuments historiques Bursa est une ville éblouissante. Bursa et İznik sont ornés avec plusieurs monuments appartenant au période du début du christianisme et de l’empire Ottoman. Uludağ, centre du tourisme d’hiver se trouve à 40minutes de Bursa et possède tous les possibilités nécessaires. La rive de la mer du Marmara est préféré par la plus part de la Turquie pendant les mois d’été. Le Parc National d’Uludağ est idéal pour les tours d’un jour, camping ou trekking.

Les périphéries de la montagne d’Uludağ vous offres une beauté magique pour ceux qui voyagent avec leur jeep ou voiture. Il y a plusieurs endroits à découvrir à Bursa comme les grottes, cascades et les petits villages d’Ottoman. Les thermes de Bursa sont utilisés depuis l’empire Romain comme centre de santé.

L’arrondissement Çekirge est un centre thermal qui se trouve à Bursa. Dans la plus part des arrondissements de Bursa, les thermes sont souvent très populaires.

Les lacs d’İznik et Uluabat (Apolyont) sont trèsidéales pour les sports nautiques comme le canoë et surf. Pour pouvoir connaitre Bursa il faudra rester au moins 2 jours dans le centre. Découvrir les beautés naturellesest complètements optionnels. Il est important de réserver 1 jour pour İznik qui est un centre très important représentant l’antiquité et le moyen-âge.

Bursa est joyeux de recevoir tous les gens de la Turquie et du Mondequi sont à la recherche de ses richesses, avec grande hospitalité et possède tout genre d’hébergements pour chaque gout différents.

 

La mosquée d’Emir Sultan et sa Mausolée

 

La mosquée d’Emir Sultan a été construite par la fille de Yıldırım Bayezid, Fatma Hatun qui a dédiée cette mosquée a son marie Emir Sultan. La mosquée a probablement été construite pendant le règne du Sultan Çelebi Mehmed (1366 – 1429).

Elle se trouve entre les platanes et cyprès juste à côté du cimetière du Sultan Emir. Au début elle avait seulement une coupole mais en 1507 trois autres coupoles ont été rajoutées. L’entrée à la cour se fait par la grande porte qui se trouve à l’Est ou il faut aussi monter les escaliers. Au milieu se trouve la fontaine sacrée, au Sud la mosquée et au Nord le Mausolée et les chambres en bois. La cour est entourée par un portique en bois. La mosquée est établi sur un cerceau octogonale est n’a qu’une seule coupole. Sur la face Nord à chaque coin il y a un minaret construit en pierre taillée. L’autel a été fabriqué avec des faïences d’İznik. Le Sultan Emir est né à Buhara.

 

Lui-meme est un homme de religion renommé (il a vécu pendant les périodes du 1erBeyazıt, Çelebi Mehmet et 2e Murat) connu avec le nom SeyyidŞemsüddinMehmed bin AliyyülBuhari. Il a émigré à Bursa en 1391 et s’est marié avec la fille de Bayezıd, HundiHatun. Il fut mort à cause de la peste en 1429. Il ne reste plus rien du mausolée construit par HundiHatun. Le mausolée présent a été construit par le Sultan Abdülaziz en 1868. Dans le mausolée d’Emir Sultan ils se trouvent les corps du Sultan Emir, sa femme HundiHatun, ses deux filles et son fils Emir Ali. Elle a un plan octogonal. L’entrée est faite par la porte d’Est. Le sol est plus bas comparé à la cours.

 

Mausolée Vert

La Mausolée Vert a été construite par le fils de Yıldırım Bayezid, Çelebi Sultan Mehmet en 1421. L’architecte du mausolée est HacıIvazPaşa. Ce monument qui est devenue le symbole de Bursa peut etre vue de partout dans la ville. Pendant sa santé le 1er Mehmet Çelebi a demandé la construction du mausolée et est décédé 40 jours après. Dans le Mausolée se trouve les corps du Sultan Çelebi Mehmet, ses fils Şehzade Mustafa, Mahmut, Yusuf, ses filles SelçukHatun, SittiHatun, AyşeHatun et la nurse Daya Hatuna. Il y a en total 8 cénotaphes.

Vue de dehors, le mausolée n’a qu’un seul étage mais la salle ou se trouve les cénotaphes est au-dessous du rez-de-chaussée. L’extérieur des murs est couvert avec des faïences turquoise.  L’intérieur du mausolée, l’autel, les murs et la porte principale sont aussi couvertes de faïences. L’autel qui se trouve en direction de la Mecque est un chef-d’œuvre. Les faïences utilisées ici sont extraordinaires.

Il y a plusieurs informations à propos du Mausolée dans les articles écrit par EvliyaÇelebi. Le sujet le plus important à propos du Mausolée est la vie du Sultan Çelebi Mehmet Han. Il n’y a pas d’information à propos de l’architecture de ce monument. De plus, d’après le texte la structure s’appelé l’Imaret Vert.

 

Il est mort en 824. Il a régné pendant 7 ans 11 mois et 2 jours comme sultan. Il avait 38 ans quand il est mort. Sa tombe se trouve sous la coupole en broderie en direction de la Mecque.  ( BasriÖcalan, 2008)

Couvertes de faïences vertes, le Mausolée a pris son nom des habitants de Bursa. Le portail a été endommagé à cause du tremblement de terre en 1855 et a été recouvert avec du mortier en 1864 qui lui a donné sa perspective d’aujourd’hui. Avec des petits autels à gauche et à droite, des porte-chaussures, le livre sacré du mausolée et la coupole divisée 13 tranches ont été manié de plusieurs motifs de différentes couleurs avec une technique secrète. La porte est ornée avec des motifs de roumi, palmettes et badges. Considéré comme un chef-d’œuvre la porte a été construite par le fils de Tebrizli Ahmed, Ali. Son corps octogonal établit sur un cerceau couvre la grande coupole couvert de plomb. Dès que vous entrez à l’intérieur du mausolée vous pensez que vous êtes dans un paradis de faïences. Les murs de 2.94m entourés par deux bordures sont couverts de faïenceshexagonales de couleur turquoise. Il se trouve aussi des grands médaillons entre ces travaux. Aujourd’hui, les faïences de l’autel de la Mausolée Vert sont considérées les plus magnifiques du monde. Les faïences sont les plus beaux exemples de l’art en relief et de vitrification. Avec sa palmette roumi, ses ornements, sa large inscription et son ardoise, elle ressemble à l’autel de la Mosquée Verte. A l’intérieur se trouve le cénotaphe de Çelebi Mehmed orné de carreaux en faïences. Il repose sur une base octogonale en marbre dont les façades latérales sont couvertes de marbre et la partie supérieure ornée en faïences. Au-dessus du cénotaphe se trouve l’épitaphe en relief. Au Sud, se trouve les cénotaphes de ses fils Mustafa et Mahmud. Au Nord, celui de son fils Yusuf.

Derrière la plateforme, commençant du Nord, il se trouve le cénotaphe de SelçukHatun avec son épitaphe en relief, le cénotaphe de SittiHatun (Safiye) établi sur un fond blanc avec des motifs bleu et les cénotaphes d’AyşeHatun et sa nurse Daya Hatun couvert de faïences hexagonales et triangulaires. Construit sur une surface de 328m2, le corps octogonale en forme de prisme continu vers le sous-sol ou se trouve la crypte. Couvert de berceau en voute, la crypte se forme de 5 chambres couvert de murs en tressage.

 

La Mausolée d’Osmangazi

 

Pendant l’invasion de Bursa, Osman Gazi montre à son fils Orhan Bey la structure et lui dit : « Mon fils, le jour où je serais mort tu m’enterreras au-dessous de cette coupole argentée ». Aujourd’hui,  se trouvant à gauche du Parc de Tophane cette structure appartenait à la chapelle des Mesihil. Apres la conquête de Bursa la chapelle a été transformée en une petite mosquée (mescid) ou Osman Gazi est enterré. La petite partie à l’intérieur de la chapelle qui appartenait au monastère de Saint-Elias avait un plan octogonal avec une niche en forme de demi-cercle séparant ses murs de 8.3m avec des petits piliers. Construite au 16e siècle, la chapelle a tous les caractéristiques de la période de l’empire Romain. Les cénotaphes étaient enterrés dans la partie narthex de la chapelle ces jours-là mais aujourd’hui ils sont en plein air. Démolit à cause du tremblement de terre en 1855, le mausolée a été reconstruite avec le même plan par le Sultan Abdülaziz. Le plan du mausolée est octogonal couvert d’une coupole. L’entrée du mausolée est faite par la porte en bois se trouvant au Nord. Le magnifique cénotaphe en bois qui se trouve au milieu appartient a Osman Gazi (1258 – 1326). Sur sa gauche, son fils Alaaddin Bey juste à côté de lui le fils de Hüdavendigar, Savcı Bey. De plus, il y a aussi les cénotaphes d’AspurçaHatun et son fils İbrahim Bey avec 12 cénotaphes qui n’ont pas de nom.Un grand tambour et rosaire envoyé par le Sultan de Konya (Alaaddin) a Osman Bey a changé le nom de ce monument en Davullu Türbe entre le peuple. Malheureusement à cause d’un incendie ils ont tous disparus. Le mausolée décoré avec des rideaux en tissus a le style d’un hôtel. Il y a aussi un petit autel dans cette partie du mausolée qui a été construite avec une architecture de style française. Les barreaux des fenêtres sont en fonte.

 

La Mausolée d’OrhanGazi

Elle se trouve sur la droite du Parc de Tophane. Le monastère métropolite Saint-Elias a été construit au 16e siècle avant la conquête de Bursa. L’église se forme d’une nef au milieu et deux sur les côtés. Au milieu se trouve la coupole tenue par quatre colonnes. L’intérieur est couvert avec des plaques en marbre gris. Dans la partie d’abscisse il y 3 fenêtres séparées par du marbre gris. Devant cette partie se trouvait quatre marches. Dans la partie de l’entrée se trouvait 6 colonnes en marbres porphyre de couleur vert. Le sol du mausolée se forme de porphyre qui est un alternatif aux mosaïques, de petites mosaïques et de plaques en marbres. Ce monument ou se trouve la tombe de OrhanGazi a été endommagé le mois de Novembre en 1801 à cause d’un incendie et plus tarda été restauré. En 1855, à cause du tremblement de terre la majorité a été démolie. Mais elle a été reconstruite avec le même plan par le Sultan Abdülaziz en 1863. Le mausolée a un plan carré. Elle a trois fenêtres sur chaque façade. La fenêtre qui se trouve sur la façade Sud a été transformée en une porte. Avant il y avait un appentis devant sa porte d’entrée. Au milieu se trouve 4 colonnes séparées et attachées pour soutenir la coupole. Le cénotaphe qui se trouve au milieu est couvert de cuivre et appartientàOrhanGazi. Au Nord, celui de son fils Abdullah, à sa droite ŞehzadeKorkud, sa femme NilüferHatun, son fils Kasım, sa fille Fatma, le fils de Yıldırım Bayezıd et 14 autres cénotaphes qui n’ont pas de nom.

 

 

L’Auberge Koza

Elle se trouve sur la grande place entre les mosquées d’Ulu et Orhan. Elle a été construite en 1492 par Beyazıd II. pourobtenir un revenue pour sa mosquée et medrese se trouvant à Istanbul. L’architecte de l’auberge est Abdül-ula bin PuladŞah. L’auberge se forme 2 étages. 50 chambres au deuxième étage et 45 chambres au premier étage (95chambre en total).  La grande porte qui se trouve au Nord a une perspective magnifique. Au deuxième étage il y a plusieurs portes qui s’ouvrent à la cours et une qui se connecte à la mosquée d’Orhan. A l’intérieur de l’auberge au milieu de la cours il y a un « mescid ». Le « mescid » se forme de huit facades. Le dessous se forme d’une petite fontaine sacré (şadırvan). Aujourd’hui elle est le centre de soierie de Bursa.

 

L’Auberge Pirinç

Elle a été construite en 1508 par le Sultan Beyazıd II. pour obtenir un revenue pour ses fondations se trouvant à Istanbul. Les architectes de l’auberge sont YakupŞah bin Sultan Şah et Ali bin Abdullah. Les responsables de l’auberge étaient Ecebey bin Abdullah et NazırMuhiddin. Elle obtient 38 chambres au premier et 48 chambres au deuxième étage. Il est possible de voir les traces de l’ancienne fontaine sacrée qui avait un plan hexa décagonale. Aujourd’hui le premier étage  est utilisé comme café. Le deuxième étage est vide.

 

L’Auberge Geyve

Construite au 15e siècle par HacıİvazPaşa pour obtenir un revenue à la mosquée Verte plus tard a été donné comme cadeau à Çelebi Mehmed. L’auberge se trouve à Bursa dans le marché de Demirkapı. Son ancien nom était l’Auberge Lonca. Elle obtient 26 chambres au premier et 30 au deuxième étage. Elle se forme de 4 façades ou il y a 2 portes. Les matériaux utilisés pour la construction de l’auberge sont des briques et du plâtras. Les pieds et les ceintures ont été faite en briques. Les chambres sont couvertes de plâtras.

 

 

La Mosquée Ulu

C’est la mosquée la plus majestueuse de la ville qui a la plus grande capacité. Elle a été construite par le Sultan Yıldırım Bayezıd en 1398-1400 après avoir gagné la guerre de Niğbolu. La mosquée est couverte de 20 coupoles soutenues par 12 grands pieds attachés avec des ceintures. Au-dessous de la mosquée se trouve une fontaine sacrée (şadırvan) hexa décagonale.  La mosquée a été construite sur une surface de 5000m2. Le pupitre est un chef-d’œuvre de l’artisanat de bois. Elle est décorée avec plusieurs reliefs et formes géométriques. Sa porte principale est tout seule un chef-d’œuvre. Elle a été construite en 1399-1400 par l’artiste Mehmed bin AbdülazizDakıva. Son autel est formé de huit rangs de stalactite. La construction de l’autel a été finie en 1571. Les autres inscriptions et dessins ont été finis par Mehmed Usta en 1904. Au moment où la mosquée été construite elle n’avait que 3 portes. Une autre a été ajouté en 1740 qui s’appelle la porte HünkarMahfili.La chaire en marbre placé sur une colonne a été construite en 1815. Les façades sont composées de 2 fenêtres en bas et en haut.

Toutes les façades sont faites de pierre taillées. La façade Nord de la mosquée obtient à chaque angle un minaret en marbre couvert avec des briques. Dans les minarets du coté Est se trouve deux escaliers. Grace à ses escaliers il est possible de monter sur les toits. La mosquée a été brûlé en 1403 par le Şeyh Mongol Emir Bedrüddin et en 1413 par Karamanoğlu Mehmed Bey à cause du siège de Bursa. Elle a aussi été endommagée le 1 Mars 1855 à cause du tremblement de terre et en 1889 à cause de l’incendie.

La mosquée Ulu est une des plus ancieene mosquée du monde Turc-islam. A l’entrée de la pulpite il est écrit en turc ottoman : « A été construite par YıldırımBeyazıt Han en 804 hijry (annodomini 1402)

 

Le Forteresse de Bursa

La construction de la forteresse a été commencée par les Bithyniens puis a subi plusieurs réparations par les Romains, Byzantins ou les Turc d’Ottoman. Les pierres cyclopiens vu sur les remparts appartiennent au période de l’empire Romain. La plus part de ses pierres se trouvent du côté de la place forte. Seulement les remparts qui se trouvent au Sud ont été renforcés avec des bastions. Apres la conquête de Bursa en 1326, les remparts de la forteresse ont été renforcés avec des bastions à trois angles par OrhanGazi. Il se trouve des débris de bastion sur la route entre le Bain de ÇakırAğa et Tophane. La porte de la citadelle a été détruite à cause du tremblement de terre en 1855. Les remparts tournant vers l’Ouest ont joué un rôle de base pour les murs de la cour. Il est possible de voir des petits trous de créneaux sur les remparts tournant vers le Sud du Café Yıldız. Devant le café se trouve la station thermale. Les remparts continuant en forme de murs démolis se connectent à la porte Zindan. Le bastion a côté de la porte Zindan a été construit en 1418 par le Sultan Çelebi Mehmet. Les remparts qui sont toujours solides continuent de la Porte Zindan jusqu’à Üftade, de Ütfade a la Porte de Pınarbaşı, d’ici à la Porte Yer et se reconnectent au Bain de ÇakırAğa. Les remparts entre la Porte Pınarbaşı et la Porte Zindan ont disparus entre les maisons. 

 

Le Pont Abdal

Le Pont Abdal est un pont qui connecte les quartiers Acemler et Hurriyet passant au-dessus du ruisseau de Nilüfer. Son autre nom est le Pont d’Acemler. Le pont a été construit par un marchand au nom d’AbdalÇelebi en 1669. Selon l’Annuel de Bursa le pont avait 12 cintres et deux de ses pieds étaient sous la terre. La longueur du pont est de 64m et s largeur 4.75m. Le milieu du pont est un peu plus en haut par rapport à l’altitude d’une route et a une ceinture pointue. Le pont construit en pierre de tartre obtient aussi une niche de mihrab et des pierres pour éviter les inondations. Le pont a été restauré en 1971 par le Département des Routes Nationales.  Aujourd’hui l’accès aux voitures est interdis. En 2008, le ruisseau a été réarrangé grâce au projet NilüferVadisi.

 

Le Pont Irgandı

Le Pont Irgandı est le pont ou les artisanats traditionnels  montrent leurs talents. Le pont a été construit en 1442 par le fils d’Ali Irgandılı, HacıMuslihiddin. Il a été endommagé en 1854 à cause du tremblement de terre et a été bombardé pendant la Guerre d’Indépendance Turque. Le pont a été restauré en 2004 par la Municipalité d’Osmangazi et est maintenant ouvert au public. Dans tout le monde il y a seulement trois ponts comme le Pont Irgandı : Le Pont Osma en Bulgarie a Lovetch, le Pont Vecchio en Italie a Florence et le Pont Rialto a Vénice.

 

Uludağ

Uludağ se trouve à 32km de Bursa qui dure 40 minutes en voitures. Dans l’Antiquité, Uludağ s’appelé Olympe de Mysie. Uludağ est considéré comme l’endroit où les dieux mythologiques suivaient la Guerre de Troie. Elle est la montagne la plus haute de l’Anatolie Ouest avec 2543m d’hauteur. La richesse de sa flore et de sa faune est également reconnue et l’ont fait classer comme Parc National en 1961. Uludağ est le cœur du tourisme et des sports d’hiver de la Turquie. Avec ses stations de ski et ses hôtels, Uludağ est un endroit magnifique pour passer vos vacances. Il est possible de faire du camping et du trekking pendant les mois d’été, ce qui rend Uludağ un endroit attractif tous les saisons. Uludağ a une saison de ski entre les dates de 20 décembre jusqu’au 20 Mars, qui vous donnes 120 jours de possibilité de skier. Le transport peut être fait par voiture en utilisant la route en asphalte (22km de Bursa).

Pour aller du Parc National aux stations de skis et aux hôtels il vous suffit juste d’utiliser la route asphalte (10km). Vous pouvez aussi utiliser le téléphérique qui part de Bursa jusqu’au Parc National.

Prg by TEKNOBURSA
Dsg by TANITIMON
siteBaslik
siteBaslik
siteBaslik-Türkçe siteBaslik-English siteBaslik-Français